Les deux chevaux de Gengis Khan

Publié le par Emilie se balade

Une chanson qu’on croyait perdue, un violon à tête de cheval détruit ainsi qu’une promesse faite à sa grand-mère conduisent la chanteuse Urna à retourner sur la terre de ses ancêtres, la Mongolie.

 

 

 

C'est le troisième long métrage de la réalisatrice Byambasuren Davaa, dont le film précédent, Le Chien jaune de Mongolie, avait connu un succès international. Fidèle à la vocation qui est la sienne, la cinéaste s'attache dans ce nouveau film à faire connaître la culture mongole, pays partagé par l'Histoire entre deux forces monstrueuses : l'ex-empire soviétique et la Chine. Le nord du pays est devenu indépendant depuis 1990, le sud appartient à la Chine, où la culture mongole a été pratiquement éradiquée. C'est pour moi un très beau film à aller voir.

A+ pour+

Commenter cet article

Viou 17/08/2011 12:12


tu l'as vu le chien jaune de Mongolie ?