Lantern festival @Yanboyuan garden

Publié le par Emilie se balade

J'habite dans une grande ville, qui accueille beaucoup de touristes qui plus est, alors forcement à chaque fois que je fais quelque chose il y a du monde, beaucoup de monde. Comme au Lantern Festival par exemple. Le jour d'ouverture il aurait eu plus de 500000 personnes. J'y suis allée le lendemain, je ne sais pas si il y avait plus ou moins que ça mais une chose est sure il y avait du monde, beaucoup de monde.

 

 

La fête des lanternes (pinyin : yuánxiāojié), où la lumière est reine, clôt le cycle des festivités du Nouvel An chinois. Fête nocturne, on la nomme d'ailleurs parfois "petit Nouvel an" (xiaoguonian). La population (de nos jours, surtout les enfants accompagnés de leurs parents) sort pour une promenade à la nuit tombée, une lanterne à la main.

 

 

Bien que les modèles traditionnels (huadeng) en papier illuminés à la bougie gardent leurs adeptes, on en trouve de plus en plus en plastique et fonctionnant à piles. Les effigies des personnages de dessins animés préférés des jeunes font concurrence aux motifs traditionnels (animaux et plantes, scènes légendaires ou mythologiques). Des concours de lanternes et de devinettes sont organisés dans les temples. Certaines municipalités prévoient des défilés de chars lumineux.

 

 

A Xiamen, c'est carrément tout le parc de Yanboyuan qui est le théâtre du festival. Une centaine de scènes s'éclairent à la nuit tombée pendant près de 15 jours avec le clou du spectacle le jour de la fête qui tombe 15 jours après le nouvel an.

 

 

Les légendes relatant l'origine de la fête font état de la colère du dieu du feu menaçant d'incendier la capitale le 15e jour du premier mois lunaire. Une personne astucieuse aurait alors eu l'idée de faire sortir tous les habitants dans la rue ce soir-là avec des lanternes rouges, et d'en accrocher à toutes les portes, afin que le dieu, croyant la ville déjà en proie aux flammes, se retire. Dans la version la plus populaire, la menace divine est un canular monté par un conseiller impérial au grand cœur afin de permettre à une jeune servante du palais de sortir et de revoir sa famille pour un soir.

 

 

Certaines de ces sculptures font plus de 3m de haut.

 

 

pour en savoir plus, en français et encore plus en anglais.

 

A+ pour+

Publié dans Xiamen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucie 17/02/2012 23:05

Trop joli !

les deruelle 04/02/2012 11:12

génial!!!

viou 03/02/2012 10:57

waaaooou trop bo !!