J4 - Plateaux, canyon et vallée

Publié le par Emilie se balade

J4 - Plateaux, canyon et vallée : Début de notre journée à vélo par 4 à 5 km de montée, en suivant la piste qui s’élève dans un paysage fait de strates de terre rouge, blanche, noire et ocre. Nous débouchons sur de hauts plateaux dont les seuls habitants sont des nomades qui gardent de grands troupeaux. Après un petit village de nomades sédentarisés, nous basculons brusquement dans un canyon, véritable décor de western. L’oued rejoint une immense vallée où s’échelonnent villages et kasbahs, plus austères que la veille. 38 km de piste, 5 heures de vélo. Nuit sous tente à Had N’Aguerd.

 

Le Haut Atlas est une chaîne montagneuse marocaine orientée sud-ouest/nord-est. Cette chaîne appartient au massif de l'Atlas, et plus précisément, à l'un des trois éléments de l'Atlas marocain — les deux autres étant le Moyen Atlas et l'Anti-Atlas.

C'est le massif le plus élevé d'Afrique du Nord — parfois surnommé le « toit du Maroc », ou encore, le « toit de l'Afrique du Nord ». Il forme une immense barrière d'environ 750 km qui délimite le Maroc saharien du Maroc atlantique et méditerranéen. Il constitue la pièce maîtresse du domaine altimontain de ce pays — dont l'ensemble couvre 100 200 km2.

La population, principalement berbère amazigh, vit du pastoralisme et de l'agriculture.

Le Haut Atlas central est un massif essentiellement calcaire, morphologiquement dominé par des zones tabulaires culminant à 2 500 mètres d'altitude, qui s'étend d'Azilal à Ouarzazate. Les paysages contrastés y sont d’une beauté extraordinaire, révélant aux visiteurs de merveilleux sites comparables au Colorado americain, avec des plateaux d’altitude, des gorges et des canyons encaissés, un chaos de cimes déchiquetées par l'érosion…

Le Jbel M'Goun (4 068 mètres) est le sommet le plus haut de cette partie du Haut Atlas. On y rencontre une population berbère réputée pour son exceptionnelle hospitalité.

 

A+ pour+

Publié dans Itinérances

Commenter cet article