Croix en forme de svastika

Publié le par Emilie se balade

Voila ce que j'ai beaucoup vu en me promenant dans les temples bouddhistes. Comprenez que je me sois posée des questions. Et avant que je vous publie des photos ou ce symbole apparaît souvent, permettez quelques explications.

 

Le svastika (parfois appelé par abus de langage la svastika au lieu de la croix en forme de svastika), et son inverse, appelé également sauvastika, tel qu'on le représente la plupart du temps, est un symbole religieux que l'on retrouve en Eurasie, en Afrique du nord, en Océanie et en Amérique (indiens Navajos et kunas), apparaissant dès l'époque néolithique. On peut le décrire comme une croix composée de quatre potences prenant la forme d'un gamma grec en capitale (Γ), d'où son autre appellation de croix gammée.

Ce symbole est notamment utilisé en Asie dans la symbolique jaïne, hindoue et bouddhique, en Chine pour symboliser l'éternité et dans l'Asie bouddhiste. En Occident, le svastika pointant vers la droite et généralement incliné de 45 degrés, a été adopté comme emblème par les nazis, et acquis dès lors une forte connotation négative qui en a fait quasiment disparaître l'usage en Occident après la Seconde Guerre mondiale. En Asie, et tout particulièrement en Inde, c'est un symbole omniprésent et très apprécié (il symbolise, parmi d'autres sens, le très populaire dieu Ganesh) et est le symbole premier du jaïnisme, considéré par ses adeptes comme le plus favorable de tous les symboles.

 

Svastika peut se traduire comme « ce qui apporte la bonne fortune, ce qui porte chance ». Il existe deux formes de caractères chinois, la forme traditionnelle est inversée par rapport à la forme simplifiée : (pinyin wàn, « 10 000, myriade »), représente directement un svastika pointant vers la gauche ; il symbolise dans le bouddhisme chinois la réalisation des dix mille mérites, qui promettent le nirvâna ; le Bouddha, ainsi que le bodhisattva Guanyin (bodhisattva de la compassion) les portent d'ailleurs parfois, dans l'iconographie chinoise, sur la poitrine ou sur le front. Dans le bouddhisme zen, c'est le « sceau de l'esprit de Bouddha ». pour en savoir plus. 

 

A+ pour+

Publié dans Balades en Chine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article