Biot - Alpes Maritimes

Publié le par Emilie se balade

J'ai passé quelques jours à Biot (prononcer le T de la fin), petit village médiéval vraiment hyper sympa et très mignon. D'ailleurs un grand merci à Béné pour son accueil.


Joyau médiéval perché au milieu d'un écrin de verdure, idéalement situé à l'est d'Antibes, Biot a su préserver une qualité de vie et une identité héritée de l'histoire et de l'artisanat de création.


La venue d'artistes tels que Fernand Léger, dont le musée se dresse au pied du village, et Eloi Monod, à l'origine de la tradition Biotoise du verre soufflé, a apporté une dynamique artistique, que l'on retrouve dans les ateliers de verrerie, poterie, céramique et joaillerie.























Les ruelles étroites du village témoignent d'un riche passé en évènements historiques, Biot ayant été successivement fief des Templiers puis des Chevaliers de Malte. De sa reconstruction en 1470 subsistent une architecture aux voûtes si particulières, portes fortifiées et pierres gravées.


Les visiteurs se rendent au village pour admirer les boutiques d’artisanat et d’art. Les artistes et artisans ont alors à Biot un vrai public amateur d’art. En 1990, la Maison des métiers d’art français laisse place à la SEMA (Société d’encouragement des métiers d’art) sur décision des pouvoirs publics. Cette nouvelle association met en avant une politique de mélange d’artisanat de tradition avec celui de création et d’innovation. Sur ces mêmes bases, la Mamab (Maison des Artistes et des Métiers d’Art Biotois) est créée quelques années plus tard. Elle s’emploie à pérenniser la vie des métiers d’art à Biot. Par ailleurs, la ville obtient le label «Ville et Métiers d’Art» pour le verre en 1997.

                      








                




            



        









A +pour +

Publié dans Itinérances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nono 23/11/2009 23:25


mmmmmmmm...